Aktuality

14. décembre 2018 
15. décembre 2018 
16. décembre 2018 

<décembre 2018>
lun.mar.mer.jeu.ven.sam.dim.
262728293012
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930
31123456

 

Les offices réguliers

    LundiJeudi                      6:30

    Vendreti                  6:30 et 18:00

    Dimanche               8:30 et 10:00

  Plus

Heures d'ouverture

  LundiSamedi       9:00 – 15:40

  Dimanche                12:00 – 15:40

  Plus

Le trésor de saint Guy

 

Le trésor de saint Guy

 

L´exposition permanente du Trésor de Saint Guy dans la chapelle de la Sainte Croix,  à la IIème cour du Château fut ouverte le 16 Décembre 2011. L´exposition est réalisée par le Chapître Métropolitain de St Guy à Prague et par l´Administration du Château de Prague. Les visiteurs peuvent voir 139 objets exposés, ce qui représente une partie du trésor. Cette exposition est prévue pour 10 ans. Les objets utilisés pendant les fêtes liturgiques – surtout les reliquaires – ne sont pas exposés ici. La visite de cette exposition est enrichissante du point de vue de l´histoire de l´art en général et de l´art des orfèvres en particulier; c´est surtout un événement spirituel car on peut entrer ici dans la vie spirituelle de multiples générations des habitants de Prague et de notre pays.

 

Adresse de l´exposition

La chapelle de la Sainte Sroix au  Château de Prague – IIème cour.

 

Horaire d´ouverture

Été (avril à octobre)
10:00 – 18:00
Hiver(novembre à mars))
10:00 – 17:00

 

Droits d´entrée au Trésor de Saint Guy

   Tarif plein  Réduit (*)  Famille(*)
 Trésor de St Guy  300 Kč  150 Kč  600 Kč

* Réduction des droits d´entrée

  • étudiants, séniors, visiteurs munis d´une carte de personne handicappé
  • droits d´entrée famille (1  à 5 enfants âgés de moins de 16 ans, 2 personnes adultes au maximum)

Droits d´entrée pour les classes d´école élémentaire et de collège

  • les élèves d´école élémentaire et de collège avec l´accompagnement pédagogique: il faut présenter la liste nominale des élèves certifiée par l´école (droits d´entrée pour un groupe de 30 élèves au maximum + 2 personnes d´acoompagnement 150 Kč)

Note:

  • un guide audio est compris dans le prix du billet d´entrée (Audioguide)
  • il est possible d´acheter un catalogue de l´exposition permanente du Trésor de St Guy (490,- Kč) dans les locaux de l´exposition
  • capacité de la salle n´a pas permis d´inclure cette exposition dans les tours de visite du Château de Prague
  • la salle accueille au maximum 40 personnes

Mapa


Histoire du Trésor

Depuis l´époque de Saint Venceslas jusqu´à Charles IV.

Les débuts du Trésor de St Guy sont probablement en lien directe avec le Sanctuaire de St Guy, que le duc Venceslas a fait construire au Château de Prague (922/5-935). La relique pour laquelle ce sanctuaire fut construit – l´épaule de St Guy, un don du roi germanique Henri à St Venceslas – était exposé ici à l´adoration dans un écrin précieux. Les sources historiques prouvent que les os de la main de St Venceslas étaient déposés dans un écrin en forme de main, doré et orné de camées. A la relique de St Guy se sont bientôt jointes les reliques de St Venceslas, qui – en 939 – a été inhumé ici lors d´une grande cérémonie. On a déposé ici également ses armes: épée, lance, casque et armure. L´inventaire le plus ancien mentionne un étendard fait par sainte Ludmila elle-même. C´est Mlada, la soeur du duc Boleslav II, qui a apporté à l´eglise de Prague quelques reliques de Rome en 971. Elles lui ont été données par le pape Jan XIII. En 973, Prague devint un évêché, et cela influença certainement le flux de dons, de calices et autres vases d´église mais il y a peu de documents dessus. Le trésor de St Guy s´est énormément enrichi grâce au butin copieux apporté par Břetislav de sa campagne militaire de Pologne, en 1039. Il s´agissait surtout des reliques de saint Adalbert. Lorsque dans la seconde moitié du XIIème siècle une basilique superbe – fondée par Spytihněv et Vratislav – fut construite à la place d´une humble église, on transfera tous les joyaux dans le nouveau sanctuaire.

Les sources anciennes prouvent que le trésor était non seulement enrichi mais aussi pillé. Cella se fit surtout sous le règne de Svatopluk (1107-1109). L´évêque Heřman  était obligé de donner au duc soixante-dix mesures d´or pour le roi Henri qu´il prit sur le trésor. Mais cette perte fut bientôt remboursée par la générosité des pieux donateurs. L´évêque Menhart se dévouait ensuite à la décoration du sanctuaire qui lui avait été confié. Il a rénové la tombe de saint Adalbert (1129) et il l´a décorée d´or, d´argent et de crystal. Beaucoup de reliques, données auparavant par Menhart et d´autres  à l´église de saint Guy, furent détruites par une incendie lors du siège de Prague en 1142. Pendant le reconstruction de l´église incendiée, on trouva le crâne de saint Adalbert et le vêtement de saint Venceslas, tissé de poil. Depuis ce temps, le crâne de saint Adalbert est conservé dans un reliquaire particulier. Au XIIIème siècle, le doyen du chapître  Guy (1235-1271) compte parmi les bienfaiteurs le plus généreux de l´église de St Guy; il fut un mécène dévoué qui la fit décorer à grands frais et procurait tout ce qu´il fallait pour la célébration de la liturgie. En ce temps-là, les membres de la famille régnante pensaient également à enrichir l´église de dons précieux (Constance, la seconde épouse de Přemysl Otakar I, Přemysl Otakar II et bien d´autres).

Les pillages sacrilèges de Otto de Brandebourg (1279-1280) réduisirent gravement le trésor de l´église de saint Guy; ce Otto de Brandebourg est mal famé comme le tuteur du jeune Venceslas II. C´était Venceslas II lui-même, bien aidé et conseillé par l´évêque Tobias (1279-1296), qui a plus tard rendu au trésor ce qui avait été volé. Il y avait bien d´autres donateurs qui contribuèrent à l´éclat du trésor et qu´il n´est pas possible de nommer ici. Vint ensuite le donateur le plus connu, le jeune prince Charles, devenu plus tard roi tchèque et empereur romain Charles IV.

 

Le temps de Charles

Dès 1333, avant  de devenir roi, le jeune prince contribua à l´augmentation du trésor de saint Guy. Et même son père, le roi tchèque Jean de Luxembourg, qui avaient continuellement des problèmes financier et prenait sur le trésor, institua en 1341, pour toutes les mines d´argent, une dîme obligatoire sur tout ce que les mines payaient à la caisse du roi, destinée au Chapitre.

La première femme de Charles, Blanche de Valois, enrichit également le trésor par des dons précieux. En 1346, Charles fit faire la couronne royale, posée ensuite sur le crâne de saint Venceslas et qu´il n´était permis d´utiliser sauf lors de la fête du couronnement.

Jusqu´à aujourd´hui, elle est appelée la couronne de saint Venceslas. Durant son règne, Charles accumula une telle quantité d´objets précieux et de reliques qu´il n´est pas possible d´en faire la liste ici. A celui qui s´intéresse à histoire du trésor, nous recommandons le livre de Antonín Podlaha et Eduard Šitler, Le trésor de l´église de St Guy à Prague. Le roi Charles a introduit des services liturgique durant lesquels le petit peuple pouvait voir certaines reliques qui faisaient partie du trésor. Le roi voulut cultiver ainsi le sentiment religieux des Tchèques. Depuis ce temps-là, font partie du trésor non seulement les objets liturgiques mais aussi les documents certifiants les dons du roi, et d´autres textes précieux. Malheureusement, peu nous est resté de la richesse étonnante d´objets d´art. La plupart des joyaux que le temps de Charles avait créés pour l´église, disparut dans les temps ultérieurs défavorables. Ce ne sont que les anciens inventaires qui nous renseignent sur la richesse et la splendeur du trésor de St Guy.

 

Histoire jusqu´à aujourd´hui

Le don le plus précieux venant des temps ultérieurs était probablement la tombe de St Venceslas, richement décorée d´or.  Malheureusement, l´or a disparu durant le siège du château de Karlštejn, il a servi pour payer les défenseurs du château. Aux temps de guerres et de conflits, le trésor se déplaçait,à savoir toujours en direction du château considéré, en ce temps-là, comme imprenable. Tour à tour, c´étaient Karlštejn, Ojvín ou encore Zvíkov. D´autres donateurs enrichissaient le trésor aux temps ultérieurs (Zdeněk Lev de Rožmitál, archevêque Berka z Dubé et d´autres).

L´époque calviniste (après 1619) était la plus catastrophique pour l´église et son trésor. Les destructions ont été opérés à grande échelle. Les tableaux, statues et croix étaient liquidés.  Et même les objets liturgiques étaient volés. Néanmoins, de nouveaux mécènes faisaient des dons au trésor,  même  si les dons n´étaient pas aussi nombreux que par le passé. Durant le règne de Habsbourgs, la couronne et le sceptre de l´Empereur, destinés aux offices de l´enterrement du roi, sont entrés dans le trésor, tout comme d´autres objets utlisés lors du couronnement de l´Empereur. Aujourd´hui, le trésor est conservé  à la cathédrale de St Guy, dans la nouvelle chambre de trésor dite de Hilbert.